Les souvenirs des expériences de mort imminente plus réels que la réalité

27/03/13 à 23:33 - Mise à jour à 23:33

Source: Le Vif

(Belga) Les mécanismes physiologiques déclenchés lors des expériences de mort imminente conduisent à une perception plus vive non seulement d'événements imaginés dans l'histoire des individus mais aussi d'événements réels de leur vie, d'après une étude réalisée par des chercheurs du Centre hospitalier universitaire de Liège et de l'Université de Liège (ULg).

"Les phénomènes de mort imminente (NDE) ont été largement documentés dans les médias et engendrent de nombreuses croyances et théories de toutes sortes. D'un point de vue scientifique, ces expériences sont d'autant plus difficiles à appréhender qu'elles apparaissent dans des conditions chaotiques, ce qui rend leur étude en temps réel quasiment impossible. Les chercheurs de l'Université de Liège ont donc tenté une approche différente", souligne le communiqué. En collaboration, des chercheurs du Coma Science Group et de l'Unité de Psychologie Cognitive de l'Université de Liège se sont intéressés aux souvenirs de NDE avec comme hypothèse que si les souvenirs de NDE étaient de pures créations imaginaires, leurs caractéristiques phénoménologiques devraient être davantage proches de celles des souvenirs imaginés. A contrario, si les NDE sont expérimentés d'une façon similaire à la réalité, leurs caractéristiques se rapprocheraient de celles des souvenirs d'événement réels. Les chercheurs ont ensuite comparé les réponses fournies par trois groupes de patients ayant survécu (de manière différente) à un coma et un groupe de volontaires sains. Ils ont étudié des souvenirs de NDE et des souvenirs d'événements réels et d'événement imaginés à l'aide d'un questionnaire évaluant les caractéristiques phénoménologiques des souvenirs. "Les résultats furent surprenants", expliquent les chercheurs. "Non seulement, du point de vue étudié, les NDE n'étaient pas similaires à des souvenirs d'événements imaginés, mais les caractéristiques phénoménologiques inhérentes aux souvenirs d'événements réels sont plus nombreuses encore dans les souvenirs de NDE que dans les souvenirs d'événements réels." Le cerveau, dans les conditions propices à l'apparition de tels phénomènes, est en proie au chaos. Les mécanismes physiologiques et pharmacologiques sont complètement perturbés, exacerbés ou au contraire amoindris. Dans ce contexte, l'étude suggère que ces mêmes mécanismes peuvent également "créer" une perception - qui sera alors traitée par l'individu comme venant de l'extérieur - de la réalité. En quelque sorte, leur cerveau leur ment, comme dans une hallucination. Ces événements étant particulièrement surprenants et spécialement importants du point de vue émotionnel et personnel, les conditions requises pour que le souvenir de cet événement soit extrêmement détaillé, précis et durable sont réunies. (QUJ)

Nos partenaires