"Les soins néerlandophones à Bruxelles menacés par le sous-financement des hôpitaux"

05/05/14 à 17:46 - Mise à jour à 17:46

Source: Le Vif

(Belga) Le sous-financement dont souffrent depuis de nombreuses années les sept hôpitaux universitaires de Belgique pourrait avoir un impact à terme sur la qualité des soins prodigués en néerlandais dans et autour de la capitale, estime lundi Marc Noppen, CEO de l'UZ Brussel de Jette.

"Les soins néerlandophones à Bruxelles menacés par le sous-financement des hôpitaux"

Les sept institutions académiques avaient lancé à la fin du mois d'avril une pétition dans laquelle elles plaidaient pour un refinancement des activités de recherche et de formation, des tâches fondamentales faisant face à un sous-financement depuis plusieurs années. L'absence d'échanges fructueux entre soins, formation et recherche dans les hôpitaux universitaires, signifierait la fin du développement et de la mise en application de nouvelles thérapies prometteuses et ce, au détriment des patients les plus vulnérables, craint l'UZ Brussel. Marc Noppen souligne également que son institution, outre la recherche de pointe qu'elle mène dans différents domaines, est la seule à offrir des soins universitaires en néerlandais dans la Région de Bruxelles-Capitale. "Si nous voulons continuer à garantir la même qualité de soins, notre financement doit être revu. La recherche clinique de plusieurs de nos chercheurs est menacée par le manque de moyens financiers. En raison de l'importante pression pesant sur les hôpitaux universitaires, nos chercheurs doivent assurer davantage de travail clinique et leurs activités de recherche sont menacées. Au final, le patient risque d'en être la victime! ", prévient le CEO de l'UZ Brussel. (Belga)

Nos partenaires