Les smartphones et tablettes pas assez protégés contre les hackers

02/10/13 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Le Vif

(Belga) Près de la moitié des utilisateurs de smartphones ne protègent pas bien leur appareil. C'est ce qui ressort mercredi du rapport Norton 2013, une des plus grandes enquêtes sur la cybercriminalité dans le monde. Au total, 48% des utilisateurs de tablettes et de smartphones ne prennent même aucune mesure de précaution, comme utiliser un mot de passe, installer un logiciel de sécurité ou faire des sauvegardes.

Les smartphones et tablettes pas assez protégés contre les hackers

"Les cybercriminels utilisent des méthodes toujours plus sophistiquées, comme des ransomware (logiciels malveillants) ou des méthodes de fishing (hameçonnage). Cela leur rapporte plus d'argent par attaque qu'auparavant", explique Kay Clybouw, de Symantec Benelux, un fournisseur de système de gestion et de sécurité. "Les résultats du rapport Norton montrent que 38% des consommateurs européens utilisent leurs appareils aussi bien pour le privé que pour le travail. Cela engendre de nouveaux risques de sécurité pour les entreprises." Selon l'enquête, près de 60% des adultes européens ont déjà eu affaire à un cybercrime. Le coût total des cybercrimes au cours des 12 derniers mois en Europe atteint 9,598 milliards d'euros. Cela représente 152 euros en moyenne par personne. Le but du rapport Norton est de comprendre de quelle manière les consommateurs sont touchés par la cybercriminalité. Entre le 4 juillet et le 1er août 2013, 13.022 adultes, âgés de 18 à 64 ans et issus de 24 pays, ont pris part aux enquêtes en ligne. La marge d'erreur est de 0,9% et l'indice de confiance est de 95%. (Belga)

Nos partenaires