Les républicains, résignés, acceptent la réforme de la santé d'Obama

09/11/12 à 01:01 - Mise à jour à 01:01

Source: Le Vif

(Belga) Le président républicain de la Chambre des représentants américaine, John Boehner, a indiqué jeudi qu'il abandonnait tout effort pour abroger la réforme de l'assurance-santé de Barack Obama, haïe par son camp mais qui devrait désormais entrer complètement en vigueur.

Les républicains, résignés, acceptent la réforme de la santé d'Obama

"L''Obamacare', c'est la loi", a déclaré John Boehner sur la chaîne ABC, appelant par son surnom cette réforme de l'assurance-santé. Interrogé sur une possible tentative d'abrogation après les récentes élections législatives, il a répondu que "l'élection change cela". Promulguée par Barack Obama en 2009 après une longue bataille au Congrès, la réforme rend notamment obligatoire la souscription d'une assurance-maladie sous peine d'amende, une mesure qui n'entrera en vigueur qu'en 2014. Cette obligation avait provoqué la fureur de la droite américaine, révoltée par l'idée que l'Etat fédéral puisse forcer les citoyens à acheter un produit, quel qu'il soit. Mais la Cour suprême, saisie par plusieurs Etats dirigés par des républicains, a tranché en juin en faveur du président, rendant impossible toute nouvelle procédure judiciaire. Le candidat républicain à la présidentielle Mitt Romney s'était engagé, en cas de victoire, à signer un décret dès le premier jour de son mandat pour dispenser les Etats de l'application de la loi. Au Congrès, les républicains espéraient pouvoir couper les vivres nécessaires à l'application de la réforme. La réforme vise à permettre aux 32 millions d'Américains non assurés de bénéficier d'une couverture, quels que soient leurs antécédents médicaux, et à un prix abordable. (CYA)

Nos partenaires