Les rebelles s'emparent d'une position militaire dans le nord de la Syrie

27/11/12 à 15:37 - Mise à jour à 15:37

Source: Le Vif

(Belga) Les rebelles se sont emparés mardi d'une position de défense anti-aérienne à 15 km au sud-est d'Alep, resserrant l'étau autour de la capitale du nord, selon les insurgés et l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

A l'issue de plusieurs heures de combats, les rebelles dans le secteur ont affirmé avoir pris à l'aube cette position dans le village d'al-Mintar, à proximité d'al-Sfire. L'opération a été menée par le groupe islamiste Ahrar al-Sham et des unités de l'Armée syrienne libre (ASL), la principale composante de l'opposition armée au régime du président Bachar al-Assad, ont-ils ajouté en affirmant avoir tué ou fait prisonniers 70 militaires. Le commandant de la garnison, le colonel Ayman Chaar, a pu s'échapper, selon la même source. Six canons 23 mm, des batteries lance-roquettes, des armes et des munitions ont été saisis par les rebelles qui ont déploré la mort de neuf des leurs. L'OSDH a confirmé cette prise en affirmant que six rebelles avaient été tués et que des armes avaient été saisies. Par ailleurs, un hélicoptère de l'armée a été touché alors qu'il bombardait les alentours de la base Cheikh Souleimane, à 25 km au nord-ouest d'Alep, que les rebelles tentent de prendre pour contrôler ainsi tout le nord de la Syrie, selon l'ONG. Après deux mois de siège, les insurgés ont pris il y a une dizaine de jours le contrôle de la Base 46, l'une des dernières places fortes de l'armée dans le nord-ouest du pays en proie depuis 20 mois à un conflit meurtrier déclenché par la répression d'une contestation populaire anti-régime. (STL)

Nos partenaires