Les radars autoroutiers sauvent des vies

20/12/13 à 07:14 - Mise à jour à 07:14

Source: Le Vif

(Belga) Le nombre d'accidents graves en Wallonie est en baisse dans les zones couvertes par un ou plusieurs radars, peut-on lire vendredi dans les journaux de L'Avenir.

Les radars autoroutiers sauvent des vies

Les chiffres indiquant le nombre de tués sur la route à l'endroit où est placé un radar datent de 2008. On dénombrait alors 414 tués sur les routes wallonnes, contre 349 l'an dernier. Les chiffres affichés sur les panneaux informant d'une "zone à risque", à l'approche d'une zone surveillée par des radars mobiles vont dès lors être modifiés et mis à jour. Les chiffres des accidents graves repris sur les panneaux gris et blanc, qui dataient de la période 2004-2008, seront également modifiés et mis à jour et les nouveaux panneaux reprendront les statistiques de la période 2008-2012. Le nombre d'accidents graves dans les zones où sont installés des radars fixes (autoroutes) a en effet également baissé, passant de 605 accidents graves entre 2004 et 2008 à 506 accidents graves entre 2008 et 2012. Le remplacement des données affichées sur les panneaux devrait être terminé fin décembre. De nouvelles zones devraient également voir le jour. Malgré la présence de radars, certains tronçons restent encore accidentogènes, notamment Cheratte, dans le sens Aix vers Bruxelles (E25), l'endroit le plus dangereux de Wallonie avec 57 accidents entre 2008 et 2012, mais aussi à Maisière (E19), où l'on a enregistré 50 accidents, ou sur le Ring de Charleroi, en amont du tunnel Hiernaux (49 accidents). (Belga)

Nos partenaires