Les quotidiens francophones ont perdu du terrain en 2013

31/01/14 à 11:15 - Mise à jour à 11:15

Source: Le Vif

(Belga) L'ensemble des quotidiens francophones ont vu leur diffusion payante (papier et numérique) baisser de 3,18%, sur base annuelle, au quatrième trimestre 2013, ressort-il vendredi des chiffres du Centre d'Information sur les Médias (CIM). Les journaux du groupe SudPresse restent les plus vendus en Belgique francophone, malgré une baisse de 1,13%.

Les quotidiens francophones ont perdu du terrain en 2013

Les quotidiens francophones comptaient au troisième trimestre 368.624 acheteurs. A l'échelle de la Belgique, la baisse est de 1,25%, à 1,290 million d'acheteurs. Les journaux du groupe SudPresse restent numéro 1 côté francophone, avec 100.277 acheteurs (-1,13%). Suivent L'Avenir (85.556, -2,46%), Le Soir (76.451, -3,38%), La Dernière Heure (51.398, -7,97%), La Libre Belgique (38.346, -3,26%) et L'Echo (16.596, -2,18%). Côté flamand, le trio de tête reste composé de Het Laatste Nieuws (287.169, +0,03%), Het Nieuwsblad (256.029, -0,68%) et De Standaard (98.908, -0,3%). De Tijd poursuit sa progression (+1,07% à 39.622 au quatrième trimestre) et est rejoint dans le positif par De Morgen (+0,5% à 53.416 acheteurs). Les versions numériques semblent connaître un beau succès pour les quotidiens économiques mais au détriment de la version papier. Pour cette dernière, De Tijd reculait en effet de 4,38% au quatrième trimestre et L'Echo de 10,27% (à 12.438 clients). Côté francophone, L'Avenir est le quotidien qui enregistre le moins gros recul en "papier" (-2,79%) alors que les néerlandophones Standaard (-0,36%) et Laatste Nieuws (-0,46%) étaient presqu'à l'équilibre. Enfin, on relève encore le recul de la diffusion des quotidiens gratuits Metro, de 10,21% au nord du pays et de 8,28% au sud, pour un total combiné de 220.623 exemplaires. (Belga)

Nos partenaires