"Les profs au feu et l'école au milieu", le livre-brûlot d'un enseignant en colère

23/08/13 à 14:18 - Mise à jour à 14:18

Source: Le Vif

(Belga) A dix jours de la rentrée des classes, Frank Andriat, prof de français à l'athénée Fernand Blum de Schaerbeek et romancier, fait parler la poudre dans un livre-brûlot consacré à l'enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles dont "la réalité n'est plus gérable par les profs", prévient-il.

"Les profs au feu et l'école au milieu", le livre-brûlot d'un enseignant en colère

Sans renier le bonheur que lui procure son métier qu'il exerce depuis 33 ans déjà, l'auteur exprime, en un peu plus d'une centaine de pages, son ras-le-bol et sa colère par rapport à l'organisation et la complexité qui gangrènent aujourd'hui l'enseignement francophone. "Je suis quelqu'un de plutôt gentil. Mais à un moment, il faut sortir du consensus et dire quand cela ne va pas...". En dix chapitres titrés comme des commandements bibliques, l'auteur passe au crible le monstre administratif et dirigiste qu'est devenue, selon lui, l'école aujourd'hui, imposant aux profs de plus en plus de paperasseries aux dépens de la transmission de savoirs et de la relation avec les élèves. "Il y a 15 ans, faire les bulletins me prenait 30 minutes. Cette année, j'ai mis 4 heures! ", peste-t-il devant l'obligation qui lui est dorénavant faite de remplir à chaque fois une petite montagne de documents. La cause de ce "gâchis"? La succession de "réformettes" imposées à l'enseignement ces 20 dernières années, en pleine déconnexion avec la réalité de terrain. "L'administration a plein de bonnes idées, mais ce sont des gens qui n'ont jamais enseigné. Or, chaque situation et chaque école est différente", analyse Frank Andriat. De la toute nouvelle ministre de l'Enseignement, Marie-Martine Schyns -ancienne prof de français elle aussi-, il n'attend pas grand chose vu la fin de la législature qui se profile. "Je ne voudrais pas être à sa place. Elle a tout le poids de l'administration sur elle. Elle ne pourra pas jouer au Grand Schtroumpf", prédit-il, avant de lui refiler ce conseil: faire beaucoup plus confiance aux enseignants et leur donner plus de latitude pour adapter les règles à la réalité de terrain. "L'école n'appartient certes pas aux profs. Mais ce sont eux qui sont en cuisine et qui appliquent les recettes. Alors, quand elles ne sont pas bonnes, il faut nous laisser les agrémenter..." "Les profs au feu et l'école au milieu", de Frank Andriat, est publié à la Renaissance du Livre, 9,90 euros. (Belga)

Nos partenaires