Les premières interpellations citoyennes au conseil communal de Liège critiquées

21/10/13 à 13:02 - Mise à jour à 13:02

Source: Le Vif

(Belga) Pour la première fois, deux citoyens interviendront au conseil communal de Liège, lundi. Une nouveauté prévue par le règlement d'ordre intérieur adopté en février dernier. L'opposition MR dénonce une interpellation "téléguidée".

Les premières interpellations citoyennes au conseil communal de Liège critiquées

Jusqu'à présent, aucune interpellation citoyenne n'avait encore eu lieu au conseil communal de Liège, malgré l'adoption d'un nouveau règlement d'ordre intérieur en février 2013 prévoyant cette possibilité. Lundi, deux habitants prendront pour la première fois la parole devant les élus communaux. Le premier, Jean-Pierre Leroi, abordera les problèmes d'insécurité rue Xhovémont. Le second, Dimitri Coutiez, interviendra concernant le traité budgétaire européen, peu après la manifestation prévue par la plate-forme contre le pacte budgétaire européen (TSCG), avant le conseil. Cette seconde interpellation est critiquée par l'opposition MR, qui juge que ce sujet n'est pas lié à la politique communale et qui affirme qu'elle n'a pas été validée par la commission communale des requêtes. "M. Coutiez est un militant socialiste, ancien membre du cabinet de Jean-Claude Marcourt", soutient Christine Defraigne, cheffe de groupe libérale. "Cette interpellation citoyenne est orientée, téléguidée par le PS. Il ne faut pas que ce mécanisme serve à créer un conseil communal "bis"". François Scheuer, conseiller communal Vega et membre de la plate-forme contre le TSCG, considère que le sujet est bien une préoccupation communale. "Le but est de déterminer l'impact du traité sur les finances communales. M. Coutiez est membre du PS, mais il s'agit plutôt d'un acte critique vis-à-vis du parti socialiste". Le MR entend déposer une motion d'ordre lors du conseil communal lundi. (Belga)

Nos partenaires