Les pouvoirs locaux sont prévenus: "10% d'économies par an sur le budget de la Wallonie"

27/06/14 à 15:09 - Mise à jour à 15:09

Source: Le Vif

(Belga) Les présidents du PS et du cdH ont prévenu les représentants des pouvoirs locaux, vendredi à l'Elysette, qu'il faudrait trouver 10% d'économies par an sur le budget de la Région pour faire face aux difficultés budgétaires, a indiqué à l'issue de la rencontre le président des municipalistes wallons, Jacques Gobert (PS).

Les pouvoirs locaux sont prévenus: "10% d'économies par an sur le budget de la Wallonie"

"C'est relativement important", a commenté M. Gobert (UVCW, Union des villes et communes de Wallonie). Il se dit certes conscient que les pouvoirs publics doivent tous fournir des efforts, mais les municipalistes étaient venus à Namur défendre leurs moyens d'actions, eux qui estiment avoir déjà fourni beaucoup d'efforts sous la précédente législature et être à l'os. Pour les CPAS, les présidents du PS et du cdH Paul Magnette et Benoît Lutgen (Elio Di Rupo était retenu à Bruxelles par le sommet européen, ndlr) "nous ont assuré qu'il n'y aurait pas de coupes sauvages", a commenté Claude Emonts (PS), président de la Fédération des CPAS de Wallonie. "Nous devrons réaliser çà et là de petites économies", a-t-il ajouté, faisant observer que les 10% d'économies sur l'ensemble de l'enveloppe régionale correspondent aux moyens financiers qui ne sont pas transférés dans leur entièreté avec les compétences fédérales régionalisées. "Il faudra se serrer la ceinture, tout en veillant à maintenir le service", a souligné Paul-Emile Mottard, président de l'Association des provinces wallonnes (APW). Glissements de compétences entre communes, provinces et régionS, missions déléguées, recours à la supracommunalité pour favoriser les économies d'échelle, suppression d'éventuels doublons: "il faudra de l'imagination", a-t-il ajouté. A l'instar de ses homologues, il a toutefois souligné l'excellent climat de la rencontre, qui ne réunissait que des municipalistes puisque les présidents de parti sont tous deux bourgmestres. "On constate l'ouverture d'un dialogue qui nous a manqué sous l'ancienne législature, bien différent d'avec l'ancien partenaire" (Ecolo, ndlr), a commenté M. Mottard (PS). (Belga)

Nos partenaires