"Les poursuites du parquet prennent la forme d'une inquisition"

29/12/12 à 17:49 - Mise à jour à 17:49

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet fédéral a décidé de poursuivre l'Eglise de Scientologie de Belgique devant la justice en tant qu'"organisation criminelle", ont relevé plusieurs médias vendredi. La branche belge de la secte américaine et deux de ses hauts cadres sont aussi accusés d'escroquerie, de pratique illégale de la médecine, d'infractions diverses à la loi sur la protection de la vie privée et d'extorsion. L'Eglise de Scientologie de Belgique s'est déclarée, samedi, "indignée" et affirme "n'avoir encore rien reçu d'officiel de la part du parquet".

"Les poursuites du parquet prennent la forme d'une inquisition"

"Il s'agit d'une nouvelle attaque contre la liberté de culte qui prend, cette fois, la dimension d'une inquisition" a encore réagi la porte-parole des scientologues belges. "Ce n'est pas la première fois que les médias diffusent des accusations qui nous concernent avant que nous en soyons préalablement informés. Cela va totalement à l'encontre de la présomption d'innocence et de la déclaration des droits de l'homme que la Belgique a d'ailleurs signé". L'Église de Scientologie de Belgique a également affirmé, dans son communiqué, avoir introduit un recours devant la Cour européenne des Droits de l'Homme pour "violation de la présomption d'innocence". Elle rappelle aussi que la Scientologie est reconnue comme religion dans de nombreux pays et que l'expansion de ce nouveau culte est un fait. "Notre communauté comprend, aujourd'hui, 7.500 églises, missions et groupes dans 157 pays", souligne l'organisation. Vendredi, plusieurs médias ont affirmé que l'enquête du parquet tourne surtout autour des pratiques internes à l'organisation. Son point de départ est une plainte déposée par les services régionaux bruxellois de l'emploi sur des contrats de travail publiés par l'"Eglise" et destinés à des volontaires et des membres. (ERIC VIDAL)

Nos partenaires