Les politiques bruxellois saluent la mémoire de Jos Chabert

10/04/14 à 14:51 - Mise à jour à 14:51

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre-président du gouvernement bruxellois, Rudi Vervoort, a salué jeudi la mémoire de Jos Chabert. "Bruxellois avant tout", a-t-il résumé dans un communiqué.

Les politiques bruxellois saluent la mémoire de Jos Chabert

"Au cours de ces trois législatures (de 1989 à 2004, à l'époque où le défunt siégeait dans l'exécutif régional), Jos Chabert s'est notamment illustré par sa volonté de rassembler les Bruxellois quelles que soient leurs origines, leurs convictions ou leurs langues. Même si sa longue carrière l'a amené à siéger au sein des différentes assemblées que compte notre pays, Jos Chabert restera sans conteste un des artisans de la création de la Région bruxelloise aux côtés de Charles Picqué", a-t-il ajouté. L'ancien ministre-président Charles Picqué, qui fut son collègue pendant de longues années, a exprimé sa tristesse. "Jos Chabert a toujours été un artisan de la pacification communautaire et a fait preuve d'une grande loyauté avec ses partenaires politiques. Il a aussi su manifester une grande humanité et un souci constant des personnes dans l'exercice de ses fonctions. Charles Picqué gardera de lui l'image d'un homme convivial et attaché aux principes de rigueur et de probité tout au long de sa vie politique". Laurette Onkelinx a également rendu un hommage appuyé au ministre d'Etat, qualifié de "passionné de la politique". La vice-première ministre a rappelé qu'il "fut un des principaux artisans de la pacification communautaire à Bruxelles et un relais précieux pour défendre la cause bruxelloise au sein de son parti". La vice-première ministre Joëlle Milquet a rendu hommage à "un ministre d'une très grande loyauté, particulièrement engagé aux côtés des Bruxellois". "Au travers des différents postes ministériels qu'il a occupés, il a été un homme de grand dialogue qui ne cessa jamais de jeter des ponts entre les communautés, entre les cultures, entre des conceptions philosophiques et religieuses différentes", a-t-elle dit. "Un véritable 'bompa' pour la jeune génération politique bruxelloise, quelle que soit son appartenance linguistique", a souligné pour sa part la ministre de l'Economie et de l'Emploi, Céline Fremault. (Belga)

Nos partenaires