Les personnes avec un handicap veulent que l'Europe arrête les économies à leur détriment

05/05/14 à 18:09 - Mise à jour à 18:09

Source: Le Vif

(Belga) Les personnes souffrant d'un handicap ont demandé à l'Europe de cesser de faire des économies au détriment des personnes handicapées, à l'occasion de la première journée internationale de la Vie Autonome. Ces économies ont mené à des drames sociaux dissimulés, indiquent lundi différentes associations, de toute l'Europe, qui ont appelé à la mobilisation. Elles rappellent qu'un cinquième des personnes handicapées risque de se retrouver dans la pauvreté, contre 15% pour une personne sans handicap. Les organisations rappellent à l'Europe qu'elle a le devoir d'imposer une politique socio-économique aux États membres, mais également une politique sociale.

Les personnes avec un handicap veulent que l'Europe arrête les économies à leur détriment

"Nous recevons des témoignages alarmants de toute l'Europe de victimes de ces économies", a indiqué Peter Lambreghts, de Enil, le réseau européen pour une vie autonome. "En Flandre, l'impact de la crise est encore relativement mesuré et différentes études montrent que la crise est plutôt bien passée dans notre pays. Ailleurs, et pas seulement dans les pays d'Europe du sud, la situation est plus problématique. Aux Pays-Bas, le budget, sur lequel comptent 120.000 personnes, est encore en discussion." La convention de l'ONU des droits des personnes handicapées (UNCRPD) garantit le soutien à ces personnes. L'UE a signé la convention pour les États membres, et Peter Lambreghts demande que des actions soient prises. "Nos droits sont menacés, minés et niés. Malheureusement, de nombreux gouvernements pensent que nous sommes une cible facile pour faire des économies." Lundi après-midi, quelque 70 personnes handicapées de Belgique et des Pays-Bas ont participé à une marche dans le quartier européen. "Un représentant de Barroso a écouté nos demandes", a expliqué Peter Lamberghts. (Belga)

Nos partenaires