Les pays du Benelux veulent avancer face au dumping social

13/02/14 à 16:49 - Mise à jour à 16:49

Source: Le Vif

(Belga) Belgique, Pays-Bas et Luxembourg veulent faire avancer le combat contre le dumping social et la concurrence déloyale, même en l'absence de progrès au niveau européen. Les Premiers ministres des trois pays ont annoncé des mesures jeudi à Bruxelles.

Les pays du Benelux veulent avancer face au dumping social

Elio Di Rupo, Mark Rutte et Xavier Bettel ont signé, dans les bâtiments de l'ambassade néerlandaise auprès de l'UE, une déclaration commune appelant à une mise en oeuvre rapide des mesures prévues au niveau européen. Les ministres de l'emploi des 28 ont approuvé en décembre une mise à jour de la directive sur le détachement des travailleurs, qui prévoit notamment une responsabilité légale accrue dans les chaînes de sous-traitrance, mais le dossier n'a pas encore été approuvé par le Parlement européen. "Nous sommes prêts à l'anticiper", a affirmé M. Di Rupo. "Si par malheur, on ne peut pas la voter dans les délais, nous nous sentons libres de travailler, les trois gouvernements ensemble" afin d'en introduire les principaux éléments. Le Premier ministre a déploré les "salaires scandaleusement bas" payés par des entreprises qui font travailler en Belgique des travailleurs issus des pays d'Europe de l'est. Récemment, une entreprise rémunérant à 2,06 euros de l'heure a ainsi été épinglée. M. Di Rupo y voit une "preuve insupportable" du dumping social. La déclaration commune prévoit aussi des échanges d'information entre les trois pays sur les cas de fraude et une entraide administrative accrue. Cette coopération, qui pourrait être étendue à d'autres pays européens, marque un regain d'intérêt pour le Benelux, dont l'utilité a été contestée, dans les rangs notamment du parti libéral de M. Rutte. Pour Xavier Bettel, l'initiative montre que "le Benelux vit". La coopération entre les trois pays n'a pas forcément "besoin d'un énorme secrétariat", a dit le Premier ministre luxembourgeois, pour autant qu'"au niveau des gouvernements on avance". (Belga)

Nos partenaires