Les Pays-Bas vont réaliser une vaste enquête ADN pour élucider un meurtre

29/09/12 à 15:42 - Mise à jour à 15:42

Source: Le Vif

(Belga) La police et la justice néerlandaises ont débuté samedi dans le nord de la Frise une vaste enquête visant à récolter la salive de plusieurs milliers d'hommes, première enquête de ce type réalisée aux Pays-Pas. Elles espèrent ainsi, grâce à l'ADN, retrouver, 13 ans après l'assassinat de Marianne Vaatstra, un membre de la famille du coupable.

Les Pays-Bas vont réaliser une vaste enquête ADN pour élucider un meurtre

Plus de 8.000 hommes doivent se soumettre à ce test. Il s'agit d'hommes qui avaient entre 16 et 60 ans le 1er mai 1999, jour où Marianne a été violée et tuée près de Veenklooster, et qui habitaient à maximum 5 kilomètres de distance. La collaboration à l'enquête se fait sur base volontaire. Les ADN prélevés seront examinés les prochains mois par un institut néerlandais et comparés avec le matériel génétique du meurtrier de Marianne Vaatstra, retrouvé sur le corps de la victime et sur un briquet. Les analyses devraient prendre cinq mois. (Koen van Weel)

Nos partenaires