Les partenaires sociaux demandent un budget pour Marshall 2022

12/09/13 à 16:20 - Mise à jour à 16:20

Source: Le Vif

(Belga) Le Conseil Economique et Social de Wallonie (CESW) a appelé jeudi le gouvernement wallon à déterminer le montant global qui sera affecté au futur "Plan Marshall 2022", dans une déclaration publiée à l'occasion des Fêtes de Wallonie.

La semaine passée, le gouvernement Olivier a présenté une première mouture du plan Marshall 2022 appelé à succéder à l'actuel plan Marshall 2.Vert, lui même héritier du premier plan homonyme lancé en 2005. Si des axes d'action sont identifiés, bon nombre de mesures demeurent peu précises et aucun budget n'a été établi. "Le Conseil note que le Plan Marshall 2022 reste vague sur les moyens budgétaires qui devraient y être affectés. Pour le CESW, il convient de budgétiser rapidement les moyens à affecter à chaque mesure, puis de déterminer, sur cette base, le montant global nécessaire à la mise en oeuvre du Plan", relève-t-il. Aux yeux des partenaires sociaux wallons, le plan "doit rester l'élément mobilisateur du redéploiement wallon" et, à l'heure où le parlement fédéral entame ses travaux sur les accords institutionnels, il "doit prendre en compte les transferts de compétences prévus par la 6e réforme de l'Etat". Il importe en outre de mettre en adéquation les politiques transférées avec les objectifs du nouveau plan, demandent-ils. Les partenaires sociaux veulent être associés le plus en amont possible du processus de transfert -des groupes de travail mis sur pied par le gouvernement wallon réunissent déjà des représentants des cabinets ministériels, de l'administration et du CESW- et plaident pour l'instauration d'un groupe de concertation comparable au "groupe des 10" fédéral, mesure déjà prévue dans la première mouture de Marshall 2022. Dans 10 jours, le gouvernement wallon tiendra son conclave budgétaire. Plusieurs ministres ont dit leur volonté d'un retour à l'équilibre en 2014 de manière à préparer la Wallonie aux transferts de compétence. Le CESW demande que les efforts d'assainissement budgétaire épargnent les mesures qui visent à stimuler l'emploi, les investissements et l'innovation. (Belga)

Nos partenaires