Les otages français au Sahel "sont vivants", selon Paris

20/01/13 à 19:16 - Mise à jour à 19:16

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a affirmé que les otages français au Sahel étaient "vivants".

Les otages français au Sahel "sont vivants", selon Paris

"Ils sont vivants", a-t-il dit sur la chaîne de télévision France 5, peu après que le président François Hollande a reçu à l'Elysée les familles de ces derniers. Le ministre a indiqué qu'il y avait des "contacts avec les preneurs d'otages" qui ne sont pas les mêmes pour tous les Français retenus. Un peu plut tôt le chef de la diplomatie, Laurent Fabius, avait pourtant déclaré que la France n'avait pas de nouvelles "récentes" de ces otages que les groupes islamistes avaient menacé de tuer en cas d'intervention française au Mali. "Les familles des otages sont dans la souffrance, l'angoisse, mais elles savent bien que quand on est otage, il y a un risque pour sa vie", a déclaré M. Le Drian. François Hollande a reçu dimanche pendant près de deux heures les familles des otages et les a assurées de "l'action constante du gouvernement pour obtenir la libération de leurs proches", a indiqué la présidence française. "Aucune piste n'est ignorée ou laissée de côté", a-t-on ajouté de même source. Les sept Français détenus au Sahel sont: Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret, enlevés le 16 septembre 2010 par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dans le nord du Niger; Serge Lazarevic et Philippe Verdon, enlevés le 24 novembre 2011 dans leur hôtel d'Hombori au nord-est du Mali, enlèvement également revendiqué par Aqmi: et Gilberto Rodriguez Leal, enlevé le 20 novembre 2012 dans l'ouest du Mali. (BERTRAND GUAY)

Nos partenaires