Les oiseaux se sont peu manifestés à l'occasion du onzième recensement de Natagora

02/02/14 à 21:04 - Mise à jour à 21:04

Source: Le Vif

(Belga) Aves, le pôle ornithologique de Natagora, avait invité le grand public à recenser ce week-end, pour la onzième année consécutive, les oiseaux qui visitent les jardins wallons et bruxellois. "Le nombre moyen d'oiseaux comptabilisé par jardin est inférieur à la moyenne des 10 années précédentes", a annoncé Natagora, sur base des premiers résultats.

Les oiseaux se sont peu manifestés à l'occasion du onzième recensement de Natagora

"Comme beaucoup s'y attendaient, la douceur de l'hiver a envoyé assez peu d'oiseaux dans les jardins", explique l'association de protection de la nature active en Wallonie et à Bruxelles. Pour la majorité des espèces, la fréquence des espèces dans les jardins a été revue à la baisse par rapport à l'an dernier. Une espèce fait toutefois exception : le pigeon ramier, présent dans quelque 58 % des jardins ces 1er et 2 février. Il a gagné 20% de fréquence depuis le début des comptages en 2004 en Wallonie et à Bruxelles. Le pigeon ramier est en plein boum démographique dans toute l'Europe occidentale. "Le pigeon ramier n'est pas vraiment un citadin, mais l'essor démographique qu'il connaît aujourd'hui le pousse probablement à diversifier ses ressources alimentaires. Ce qui l'amène à se rapprocher de l'homme et à visiter de plus en plus de jardins, même en ville", avance Natagora. Nettement plus gros que le pigeon domestique, le pigeon ramier s'en distingue par deux taches blanches caractéristiques situées au niveau du cou. (Belga)

Nos partenaires