Les nouvelles substances psychoactives toujours plus nombreuses en 2012 en Belgique

26/04/13 à 18:50 - Mise à jour à 18:50

Source: Le Vif

(Belga) L'apparition de nouvelles substances psychoactives en Belgique continue à progresser. Avec 71 nouvelles substances recensées, 2012 constitue une nouvelle année record, peut-on lire dans le rapport annuel de l'Institut scientifique de Santé Publique (ISP). En 2011 et 2010, une quarantaine de nouvelles substances psychoactives avaient été découvertes en Belgique et une vingtaine en 2009. Au cours de la période 2005-2011, 164 nouvelles substances ont été signalées dans différents Etat membres européens.

Le cannabis reste la drogue la plus populaire en 2012 en Belgique où 12% des jeunes de 15 à 24 ans en consomment. L'usage de la cocaïne, de l'ecstasy et d'amphétamines est le plus élevé chez les 15-34 ans. La consommation d'héroïne reste, elle, faible en Belgique. En Belgique, 4% des jeunes de 15 à 24 ans ont déjà consommé de nouvelles substances, un taux légèrement inférieur à la moyenne européenne (4,8%). Le pourcentage de consommateurs de nouvelles substances psychoactives ou smartdrugs atteint en Belgique 7% dans les milieux festifs. Les consommateurs de cannabis et de cocaïne représentent respectivement 40,6 et 12,5% des fêtards belges. Les nouvelles substances psychoactives ont été spécialement conçues pour contourner la législation. Elles n'ont pas encore été évaluées scientifiquement et leur toxicité à long terme n'est pas connue, met en garde l'Institut scientifique de Santé Publique. "L'utilisateur est lui-même l'animal de laboratoire!" De nombreuses substances ne sont toutefois pas illégales et sont donc en vente libre sur internet notamment. Leurs emballages sont attractifs et l'attention est portée sur le caractère légal, dénonce l'ISP. La ministre de la Santé publique Laurette Onkelinx a déposé un projet de loi, approuvé vendredi en Conseil des ministres, visant à incriminer non seulement des substances identifiées individuellement, mais aussi des groupes de substances, permettant d'anticiper les évolutions du marché et lutter contre l'apparition de nouveaux produits mais aussi de produits dérivés. (Belga)

Nos partenaires