Les négociateurs bruxellois vont tenter d'achever le chapitre bi-communautaire

24/06/14 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Le Vif

(Belga) Les négociateurs bruxellois ont repris mardi matin le chemin du parlement bruxellois où ils se sont retrouvés vers 9h15 pour entamer une nouvelle séance de négociations consacrée aux matières bi-communautaires. A demi-mot, plusieurs d'entre eux ont confirmé qu'ils pourraient terminer ce chapitre de la recherche d'un accord de majorité PS-FDF-cdH-Open Vld-sp.a-CD&V mardi.

Les négociateurs bruxellois vont tenter d'achever le chapitre bi-communautaire

Dans l'entourage de la formatrice Laurette Onkelinx, on préfère ne pas se fixer de deadline. Le champ de compétences de la Commission Communautaire Commune a été sensiblement élargi dans le cadre de la réforme de l'Etat. La CCC s'occupe en gros des institutions de santé et d'aide aux personnes qui n'ont pas fait le choix d'une des communautés linguistiques. A la suite de la récente réforme de l'Etat, ses compétences seront complétées par l'allocation d'aide aux personnes âgées handicapées, et d'autres compétences en matière de santé et d'aide aux personnes: éléments du financement des hôpitaux, y compris la fixation du prix réclamé aux résidents) en matière de maisons de repos, maisons de repos et de soins, centres de soins de jour, centres de court séjour, services gériatriques isolés et services spécialisés dans certains types de traitement, tels que les soins de santé mentale, la politique de prévention ou l'organisation des soins de santé de première ligne. La CoCom doit se préparer également à gérer les allocations familiales, de naissance et les primes d'adoption. Pour certains négociateurs comme Joëlle Milquet (cdH) et les deux chefs de file des négociateurs, Laurette Onkelinx (PS) et Guy Vanhengel (Open Vld), cela ne constituera pas une découverte, puisqu'ils ont été amenés à se plonger dans ces matières lors de leur passage plus ou moins prolongé au gouvernement fédéral. Indépendamment de l'issue ou non des travaux sur le "bi-co", les négociateurs bruxellois devraient par ailleurs recevoir mardi soir ou mercredi une note de Laurette Onkelinx sur les compétences régionales. Ils pourront formuler leurs propositions d'amendements. Sauf surprise ou changement, ils aborderont le volet régional de leurs discussions jeudi et vendredi. (Belga)

Nos partenaires