Les Mutualités Libres incitent le Belge à s'informer avant de subir des soins à l'étranger

23/10/13 à 10:59 - Mise à jour à 10:59

Source: Le Vif

(Belga) A deux jours de l'entrée vigueur d'une nouvelle directive européenne porteuse de nouvelles règles concernant les soins de santé transfrontaliers, les Mutualités Libres conseillent aux Belges dans un communiqué mercredi de bien se renseigner auprès de leur mutualité avant de se faire soigner à l'étranger.

Les Mutualités Libres incitent le Belge à s'informer avant de subir des soins à l'étranger

Avec ces nouvelles règles, le patient muni d'une prescription belge pourra par exemple, dès le 25 octobre, acheter des médicaments dans un autre Etat membre de l'Union européenne. Cette directive concerne tant les établissements publics que privés, précise le communiqué, ce qui évitera aux touristes européens ayant d'urgence besoin de soins médicaux pendant des vacances de "se voir facturer des tarifs exorbitants dans certains hôpitaux privés", puisqu'ils devraient à présent "bénéficier des mêmes tarifs que la population locale". Autre nouveauté: un accord du médecin-conseil lié à la mutualité du patient ne sera plus nécessaire pour consulter un prestataire de soins ambulatoires dans un autre État membre et le patient sera remboursé selon les tarifs en vigueur en Belgique. A l'approche de ces nouvelles règles, les Mutualités soulignent l'importance pour le patient de consulter au préalable sa mutualité, afin de prévenir les "mauvaises surprises", comme le fait qu'un traitement qui serait disponible par exemple en Allemagne et non en Belgique ne sera pas remboursé, tout comme les suppléments d'honoraire. Les Belges ne risquent pas pour autant de "se rendre en masse à l'étranger" pour subir des soins médicaux, selon les Mutualités Libres, mais "il faudra analyser la situation avec le recul nécessaire". La situation sera également analysée au niveau de l'afflux de patients de pays voisins vers la Belgique. En cas de conséquences négatives pour les Belges, les autorités "pourront alors prendre des mesures", conclut le communiqué. (Belga)

Nos partenaires