"Les mots de Bruxelles", la réponse des citoyens aux attentats terroristes (VIDEO)

24/03/16 à 11:10 - Mise à jour à 11:29

Comment qualifier l'horreur en un seul mot ? Constantin Didisheim, jeune cinéaste bruxellois, est allé à la rencontre de ses concitoyens, caméra au poing, pour recueillir leur ressenti quelques heures après les attentats de Zaventem et Maelbeek. Jeunes ou vieux, noirs ou blancs, belges ou étrangers, les Bruxellois prennent la parole au nom de nos valeurs de liberté.

"Les mots de Bruxelles", la réponse des citoyens aux attentats terroristes (VIDEO)

© Capture d'écran Vimeo

''Pouvez-vous dire un seul mot à la caméra ?" ; une simple question pour des dizaines de réponses. Dans la foulée des attentats terroristes qui ont frappé Bruxelles et la Belgique ce mardi 22 mars, un jeune bruxellois, Constantin Didisheim, a voulu donner la parole à ses concitoyens.

Accompagné de sa seule caméra, il s'est baladé dans la capitale à la rencontre des gens, quel que soit leur âge, leur langue ou couleur de peau. Comment décrire l'horreur en un seul mot (ou deux), une tâche pas forcément aisée pour certains mais à laquelle tous se prêtent sans rechigner.

"Les mots de Bruxelles", un bol d'air frais dans la grisaille dont la seule prétention est de rappeler l'importance d'être solidaire, même dans les heures les plus sombres.

Retrouvez les autres productions de Constantin Didisheim sur Vimeo.

Guillaume Alvarez

Nos partenaires