Les médecins soumis à une réduction de l'index

21/11/12 à 16:53 - Mise à jour à 16:53

Source: Le Vif

(Belga) L'association belge des syndicats médicaux (Absym) a dénoncé mercredi les effets négatifs du budget 2013 bouclé mardi matin par le gouvernement fédéral pour les médecins.

Les médecins soumis à une réduction de l'index

"Contrairement à ce que le gouvernement veut faire croire, il y a un seul groupe professionnel qui doit accepter une réduction de l'index: il s'agit à nouveau des médecins", déplore l'Absym dans un communiqué. Celle-ci pointe également le fait que les gouvernement n'ait pas, selon elle, toucher aux budget annuel pour les mutualités, alors que les services administratifs de l'INAMI voient le leur diminuer. L'Absym s'inquiète aussi du fait que le budget ne mentionne pas les 8 millions d'euros promis pour les postes de garde. "Cela signifie-t-il que les 8 millions d'euros ne seront plus attribués? Que les postes de gardes existants auront des problèmes financiers? Et que les postes prévus ne seront pas envisageables? ", interroge le syndicat médical. Il dit en outre regretter que le gouvernement demande à nouveau aux radiologues des "sacrifices budgétaires lourds", "non seulement une partie de leur index, mais également des économies supplémentaires de 20 millions d'euros. "Il ne s'agit pas d'une mesure pour protéger la population des effets néfastes de l'irradiation, mais d'une revanche de la part du gouvernement. Pour l'année 2012, grâce à l'ABSyM, les économies demandées aux radiologues avaient été diminuées de 47 millions d'euros à 30,5 millions d'euros", affirme l'organisation. Pour elle, la situation actuelle, tant au niveau légal que budgétaire, rend en réalité le début des négociations pour un accord médico-mutualiste 2013-2014 "quasi impossible". (EDR)

Nos partenaires