Les médecins retirent une balle de l'épaule de la militante anti-taliban

10/10/12 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Le Vif

(Belga) Des chirurgiens ont retiré une balle de l'épaule de la militante anti-taliban pakistanaise de 14 ans toujours dans un état critique après avoir été la cible d'un attentat par les insurgés islamistes qui a horrifié le pays.

Malala Yousufzai a été attaquée mardi en plein jour par des combattants du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), allié à al-Qaïda, à Mingora, la principale ville de la vallée de Swat, reprise par l'armée aux rebelles islamistes en 2009. Des médecins locaux avaient indiqué en premier lieu qu'elle était "hors de danger" car une balle ayant touché son crâne n'avait pas atteint le cerveau, mais des médecins d'un hôpital de Peshawar, grande ville du nord-ouest où elle a été transportée, avaient par la suite jugé son état "critique". "Les médecins ont retiré mardi soir une balle de son épaule", a déclaré mercredi à l'AFP un haut responsable militaire. Car l'adolescente avait aussi été atteinte à une épaule. Une équipe de médecins pakistanais s'est rendue mercredi au chevet de la jeune militante pour déterminer si elle avait besoin de traitements médicaux à l'étranger. "Aucune décision n'a été prise jusqu'à présent", a ajouté ce responsable militaire. Un Boeing 737 du transporteur pakistanais PIA était sur le tarmac de l'aéroport de Peshawar, prêt à transporter au besoin l'adolescente à l'étranger, la destination la plus probable étant Dubaï, a indiqué à l'AFP le patron du groupe, Junaid Yusuf. Malala Yousufzai s'était fait connaître au niveau international en 2009, à l'âge de 11 ans seulement, en dénonçant sur un blogue en ourdou de la BBC les violences commises par les talibans, qui incendiaient les écoles de filles et assassinaient leurs opposants dans la vallée de Swat, comme dans les régions voisines depuis 2007. (OSA)

Nos partenaires