Les médecins du Tournaisis poursuivent leur grève des gardes de nuit

20/09/13 à 16:18 - Mise à jour à 16:18

Source: Le Vif

(Belga) L'Association des médecins généralistes du Tournaisis (AGT), a décidé, lors d'une assemblée générale jeudi soir, de poursuivre son mouvement de grève, annonce le Journal du Médecin vendredi. Les généralistes ne reprennent donc pas les gardes de nuit, suspendues à la suite de l'agression d'un médecin de Péruwelz fin août. Cette grève est aussi l'occasion de soulever d'autres dysfonctionnements, a expliqué le président de l'AGT à l'agence Belga.

La grève est maintenue par manque de "garantie des autorités quant à une éventuelle protection supplémentaire", a expliqué au Journal du Médecin le Dr Thierry Van Vlaenderen, président de l'AGT, qui rappelle que les généralistes restent "réquisitionnables". Les généralistes dénoncent par ailleurs le manque de sommeil engendré par le système actuel des gardes de nuit, qui devrait être, selon eux, réorganisé. C'est pourquoi ils comptent poursuivre le mouvement jusqu'à l'adoption d'un projet de loi, étudié actuellement par la ministre de la Santé Laurette Onkelinx, qui "modifierait légèrement la loi" pour permettre que "la continuité des soins soit assurée par un médecin de 'compétence égale' et non plus de 'qualification égale'", a précisé au magazine spécialisé le cabinet de la ministre Laurette Onkelinx. En d'autres termes, le service de garde de nuit pourrait ainsi être assuré par d'autres types de médecins, "comme les urgentistes", explique le président de l'AGT. "Actuellement onze médecins restent éveillés pour un appel par nuit. Ce changement nous soulagerait donc, surtout au niveau du sommeil". D'autres "cercles" pourraient emboîter le pas aux généralistes tournaisiens, selon Thierry Van Vlaenderen. L'AGT, qui couvre une population de 200.000 habitants, avait décidé le 27 août de suspendre le service de gardes de nuit, après l'agression d'un confrère à Péruwelz le 23 août dernier. (Belga)

Nos partenaires