Les marins en ont ras le pompon

03/11/12 à 07:40 - Mise à jour à 07:40

Source: Le Vif

(Belga) La grogne sociale est de plus en plus perceptible au sein de la marine belge, à quelques jours du départ de la frégate Louise Marie vers l'Océan Indien dans le cadre de la mission anti-piraterie européenne Atalante, rapporte Le Soir samedi. Le manque d'effectifs empêche la bonne rotation des équipages.

Les marins en ont ras le pompon

Aujourd'hui, faute d'hommes, les matelots de bord sont obligés d'alterner missions d'assez longue durée (environ 6 mois) en mer et congés, alors que les rotations normales prévoient un roulement entre marins en congé, marins à quai et marins au large. La Marine a en fait intégré dans sa base de Zeebrugge du personnel de la Composante Terre, mais ces militaires ne sont pas formés aux métiers de la mer et sont souvent peu désireux de se recycler en véritables marins de bord. Le SLFP-Défense tire la sonnette d'alarme et propose par exemple de raccourcir la formation des marins, pour permettre "à des jeunes -qui ne rêvent que de cela- de prendre la mer plus tôt". (JORN URBAIN/BELGIAN NAVY)

Nos partenaires