Les manifestants restent mobilisés à Kiev malgré un froid vif et la neige

09/12/13 à 08:55 - Mise à jour à 08:55

Source: Le Vif

(Belga) Plusieurs centaines de manifestants ukrainiens pro-européens restaient mobilisés lundi matin à Kiev malgré un froid vif et des chutes de neige, au lendemain d'une démonstration de force de l'opposition qui a mobilisé plusieurs centaines de milliers de personnes contre le pouvoir.

Les manifestants restent mobilisés à Kiev malgré un froid vif et la neige

Peu après le lever du jour, 200 à 300 personnes étaient massées autour de la scène dressée sur la place de l'Indépendance, centre de la contestation, où des prières étaient récitées par des prêtres, a rapporté un journaliste de l'AFP. Sous une température de -4 degrés Celsius et sous une averse de neige qui recouvrait les pavés du centre-ville de la capitale ukrainienne, des dizaines d'autres tenaient le village de tentes montée derrière la scène et des barricades dressées à plusieurs points du quartier voisin abritant les principaux sièges du pouvoir (présidence, parlement, siège du gouvernement...). Un rassemblement pro-pouvoir réunissait par ailleurs plus de cent personnes dans un parc situé à côté du parlement. Des carrefours étaient bloqués par des bus vides empêchant tout passage, même piéton, tandis que d'autres étaient gardés par des policiers casqués, qui ne laissaient passer que les employés des administrations munis d'un laissez-passer. "Nous voulons montrer que nous sommes là , que nous allons tenir, notre objectif c'est le départ du président et du gouvernement", a déclaré Iouri Maïboroda, 53 ans, installé à côté d'une barricade, le bonnet recouvert de neige. "C'est impossible de faire marche arrière", a confirmé à ses côtés Volodymyr Kiblyk, venu comme lui il y a deux semaines de la ville de Znamenka, dans le centre du pays de 46 millions d'habitants. "En 2004, c'était la même chose et nous avons tenu", a-t-il ajouté en référence à la Révolution orange qui avait permis l'accession au pouvoir de pro-occidentaux, ensuite chassés en 2010 par l'arrivée au pouvoir du président Viktor Ianouklovitch. L'opposition cherche à maintenir la pression sur le pouvoir au lendemain d'un rassemblement qui a réuni à Kiev plus de 300.000 manifestants selon les estimations de l'AFP, près d'un million selon les organisateurs, et des dizaines de milliers dans d'autres villes du pays. La journée s'est terminée par la chute très symbolique d'une statue de Lénine, symbole de la domination de Moscou sur l'Ukraine à l'époque soviétique, par quelques dizaines de manifestants, dont des militants ultra-nationalistes. Ils réclament le départ du président Viktor Ianoukovitch, à qui ils reprochent d'avoir renoncé fin novembre à la signature d'un accord d'association avec l'UE au profit d'un rapprochement avec la Russie. (Belga)

Nos partenaires