Les Israéliens divisés sur le cessez-le-feu à Gaza

23/11/12 à 09:04 - Mise à jour à 09:04

Source: Le Vif

(Belga) Les Israéliens sont divisés à propos du cessez-le-feu intervenu mercredi qui a mis fin à huit jours d'hostilités dans la bande de Gaza, selon un sondage publié vendredi par le quotidien Maariv.

A la question: "est-ce qu'Israël devait accepter un cessez-le-feu ou poursuivre son opération militaire?", 49% des personnes interrogées répondent que l'armée aurait dû continuer l'opération "Pilier de sécurité" tandis que 31% se déclarent favorables au cessez-le-feu et que 20% sont sans opinion. Maariv précise que les électeurs sympathisants des partis de droite et religieux sont les plus critiques vis-à-vis du cessez-le-feu, tandis que ceux qui sont proches de l'opposition centriste soutiennent cet accord conclu par l'intermédiaire de l'Egypte. Le gouvernement de droite de Benjamin Netanyahu a menacé à plusieurs reprises de lancer une opération terrestre de grande envergure dans la bande de Gaza et mobilisé des dizaines de milliers de réservistes, mais a finalement renoncé à ce projet qui aurait pu provoquer de lourdes pertes parmi les soldats à l'approche des élections du 22 janvier. Durant l'offensive aérienne israélienne lancée le 14 novembre à Gaza avec l'élimination du chef militaire du Hamas, Ahmad Jaabari, 163 Palestiniens ont été tués et 1.235 blessés, selon un bilan médical provisoire. Six Israéliens, dont deux soldats, ont péri et 240 ont été blessés dans la chute d'un millier de projectiles palestiniens sur le sud d'Israël. Jamais depuis l'opération israélienne "Plomb durci" en décembre 2008-janvier 2009 une confrontation avec les groupes palestiniens n'avait fait autant de victimes. Plus de 1.440 Palestiniens et 13 Israéliens y avaient trouvé la mort. (CLA)

Nos partenaires