Les incidents homophobes ne sont pas encore assez sévèrement punis

15/01/14 à 07:48 - Mise à jour à 07:48

Source: Le Vif

(Belga) Les incidents homophobes ne sont toujours pas punis sévèrement en Belgique. Sur les 26 dossiers qui ont atterri sur le bureau des parquets ces trois dernières années, 17 ont été classés sans suite, selon des chiffres de la ministre de la Justice Annemie Turtelboom publiés mercredi par le quotidien Het Laatste Nieuws.

Les incidents homophobes ne sont pas encore assez sévèrement punis

Entre 2010 et mai 2012, à peine 26 dossiers de faits à "caractère homophobe" sont arrivés auprès des parquets, a répondu la ministre de la Justice au sénateur Open Vld Yoeri Vastersavendts. Un nombre assez faible alors que le nombre d'incidents à caractère homophobe signalés à la police a lui fortement augmenté ces dernières années, passant de 34 cas en 2008 à 85 en 2012. Il est clairement question d'un "sous-signalement", indique le sénateur. "Et 65 pc des cas qui sont rapportés aux parquets sont classés sans suite." Le nombre élevé de classements sans suite est impressionnant, alors qu'à la suite de plusieurs agressions homophobes commises en Belgique le monde politique avait promis de s'attaquer au problème, mais n'est pas propre à ce type de faits. Dans d'autres domaines également les dossiers sont souvent classés sans suite par les parquets. (Belga)

Nos partenaires