Les GSM des ministres belges ne sont pas protégés de la NSA

25/10/13 à 07:19 - Mise à jour à 07:19

Source: Le Vif

(Belga) Les ministres belges ne disposent d'aucune protection spéciale pour leur téléphone portable. Leurs conversations ne sont donc pas protégées, indique vendredi La Libre Belgique.

Les GSM des ministres belges ne sont pas protégés de la NSA

La Libre Belgique a voulu savoir si l'Agence américaine de sécurité nationale (NSA) pourrait ou non capter les conversations téléphoniques ou les SMS des ministres. Le porte-parole du Premier ministre Elio Di Rupo, Guillaume de Walque, a déclaré qu'ils préféraient "ne pas répondre pour des raisons de sécurité", mais selon des informations dont le quotidien dispose, le gouvernement ne protégerait pas les conversations téléphoniques de ses ministres. "Certaines compétences le mériteraient sans doute: la Défense avec Pieter De Crem (CD&V), la diplomatie avec Didier Reynders (MR), les communications du Premier. Sans compter toutes les données budgétaires et financières sensibles dont le gouvernement pourrait être au courant...", pointe La Libre Belgique, qui met également en avant la présence en Belgique des institutions européennes, de l'Otan, du siège de plusieurs multinationales, etc. Malgré cela, les conversations et autres échanges via téléphone portable des ministres ne sont pas cryptés et ne bénéficient pas d'autre protection que celle du simple mot de passe pour allumer le GSM. (Belga)

Nos partenaires