Les francophones de Flandre se sentent trahis par l'accord culturel

07/12/12 à 20:27 - Mise à jour à 20:27

Source: Le Vif

(Belga) Le président de l'Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF), Edgar Fonck, a dit vendredi sa désillusion devant la conclusion de l'accord de coopération culturelle entre la Communauté française et la Communauté flamande. Selon lui, les francophones de Flandre ont été trahis.

L'accord approuvé vendredi à Namur n'évoque pas les francophones de Flandre et s'en tient au principe de territorialité cher au nord du pays. Le rapport de la déléguée du Conseil de l'Europe, Lili Nabholz, et la résolution votée ensuite, évoquait pourtant la conclusion de cet accord pour régler le problème de la minorité francophone, a rappelé M. Fonck. "Dix ans après, il s'est passé ce que l'on craignait: il n'y a pas de soutien à la minorité francophone qui représente 300.000 personnes. Les francophones de Flandre ont été sacrifiés et c'est la culture francophone en Flandre qui risque de disparaître", a-t-il expliqué. L'APFF entend donc poursuivre les démarches entamées devant les Nations-Unies. "Nous n'avons plus d'autre solution que de poursuivre ce que nous avons commencé aux Nations Unies et dénoncer la non ratification de la convention-cadre sur la protection des minorités nationales", a ajouté M. Fonck. (MUA)

Nos partenaires