Les Français enlevés au Cameroun et leurs ravisseurs passés au Nigeria

20/02/13 à 01:21 - Mise à jour à 01:21

Source: Le Vif

(Belga) Les sept touristes français enlevés dans le nord du Cameroun et leurs ravisseurs ont traversé la frontière du Nigeria voisin, a annoncé mardi soir le gouvernement camerounais.

"Les ravisseurs (des Français) ont traversé la frontière du Nigeria avec leurs otages", a affirmé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué lu sur les antennes de la radio d'Etat, la Cameroon Radio-Television (Crtv). Selon le texte, "l'enlèvement (a eu lieu) ce matin du mardi 19 février 2013 aux environs de 9 heures", ciblant "une famille de touristes français composés de sept personnes, dont trois adultes et quatre enfants". "L'événement s'est produit au lieu dit Sabongari situé à 7 km au nord de la localité de Dabanga (nord) sur la route nationale numéro 1 qui longe à cet endroit la frontière terrestre entre le Cameroun et la République fédérale du Nigeria", précise le communiqué. C'est la première fois que des touristes Français sont enlevés dans une ville camerounaise, bien que des prises d'otages au large des côtes camerounaises surviennent régulièrement, la dernière en date remontant au 8 février. Les sept touristes français, dont quatre enfants, ont été enlevés mardi, une prise d'otages dont le groupe islamiste nigerian Boko Haram pourrait être l'auteur, selon Paris menacé de représailles par les jihadistes depuis son intervention militaire au Mali. (VAD)

Nos partenaires