Les forces syriennes ont exécuté 248 personnes dans deux villages en mai

13/09/13 à 08:25 - Mise à jour à 08:25

Source: Le Vif

(Belga) Les forces du régime syrien ont exécuté au moins 248 personnes dans les villages de Bayda et Banias en mai, a affirmé Human Rights Watch (HRW) en demandant que le pouvoir soit tenu responsable de ce massacre.

Les forces syriennes ont exécuté 248 personnes dans deux villages en mai

Dans un rapport publié vendredi, le groupe de défense des droits de l'Homme basé à New York a indiqué avoir dressé une liste nominative de 248 personnes tuées dans les deux villages de la province côtière de Tartous les 2 et 3 mai. Mais il a estimé que ce nombre était probablement beaucoup plus élevé et qualifié ce massacre de "l'une des exécutions sommaires les plus massives depuis le début du conflit en Syrie" il y a deux ans et demi. Le rapport est publié au moment où la communauté internationale discute d'un plan visant à mettre les armes chimiques de la Syrie sous contrôle international après une attaque présumée aux gaz toxiques qui a tué des centaines de civils le 21 août près de Damas. HRW a souligné que les massacres de Bayda et de Banias rappellent que d'autres armes ont été utilisées dans le conflit. "Alors que l'attention du monde est portée sur les moyens d'empêcher le gouvernement d'utiliser des armes chimiques contre sa population, nous ne devons pas oublier que les forces gouvernementales syriennes ont fait usage d'armes conventionnelles pour abattre des civils", a déclaré Joe Stork, directeur par intérim de HRW pour le Moyen-Orient. Les deux villages sont majoritairement sunnites, tandis que les zones qui les entourent sont largement alaouites. Le président Bachar al-Assad appartient à la communauté religieuse alaouite. Les exécutions ont été dénoncées à l'époque par l'opposition syrienne comme un "massacre sectaire". (Belga)

Nos partenaires