Les forains ont forcé un barrage de police et sont arrivés sur la place de Binche

19/02/14 à 09:02 - Mise à jour à 09:02

Source: Le Vif

(Belga) Le ton a monté d'un cran mercredi à Binche quand les forains ont forcé un barrage de police les empêchant de pénétrer sur la Grand-Place de Binche, où les échauffourées entre manifestants et policiers sont de plus en plus nombreuses.

Les forains ont décidé d'entrer coûte que coûte dans l'Hôtel de Ville de Binche et ont forcé des barrages vers la Grand-Place alors que des discussions sont en cours entre Anthony Mastrovalerio, président des industriels forains, et le bourgmestre Laurent Devin. Quelque 300 camions forains avaient bloqué tous les accès à la ville de ville de Binche dès 5 heures mercredi matin. Par leur action, les forains veulent marquer leur désaccord avec la décision du bourgmestre de Binche en janvier dernier de ne plus organiser de foires à Binche. "Le but des discussions que je mène actuellement avec le bourgmestre est d'obtenir un accord écrit de la part du bourgmestre selon lequel les foires continueront à être organisées à Binche", a indiqué le président des forains. "Les forains veulent donc clairement une marche arrière de la ville de Binche. Ils ont été prévenus en janvier dernier qu'il n'y aurait plus de foire à Binche sous prétexte d'un manque d'assistance du public. Si ce mouvement s'étend à d'autres villes, ce que nous soupçonnons, notre métier est en grave péril, ce que nous refusons, évidemment", a précisé Anthony Mastrovalerio. (Belga)

Nos partenaires