Les fonctionnaires fédéraux pourront dénoncer des abus à partir du 5 avril

15/03/14 à 18:03 - Mise à jour à 18:03

Source: Le Vif

(Belga) Les membres du personnel fédéral auront la possibilité de dénoncer une atteinte suspectée à l'intégrité au sein de leur organisation à partir du 5 avril, peut-on lire sur "fed web", le portail du personnel fédéral. Des offres d'emploi pour recruter deux "forensic auditor" (un francophone et un néerlandophone) pour le Médiateur fédéral ont été publiées aujourd'hui dans les journaux.

Le système de dénonciation est repris dans la loi du 15 septembre 2013, proposée par le sénateur Wouter Beke (CD&V). "Jusqu'à présent, notre pays ne fait pas bonne figure dans les classements internationaux des organisations telles que Transparency International", a-t-il indiqué à l'agence Belga. "C'est le cas pour la lutte contre la corruption par exemple. L'absence d'un point de contact est notamment un élément important. J'ai constaté qu'il existait un système de dénonciation au niveau flamand, qui a prouvé son efficacité. C'est pourquoi j'ai proposé qu'on l'introduise également au niveau fédéral." La loi répond à certaines exigences et recommandations d'organisations internationales (ONU, OCDE, Conseil de l'Europe et Union européenne). Elle comble notamment des lacunes dans la réglementation. Si l'information fournie par un membre du personnel fédéral se base sur un soupçon raisonnable, le Médiateur fédéral devra le protéger contre des mesures qui porteraient atteinte à ses conditions de travail. Il pourra par contre le sanctionner si les informations sont erronées. (Belga)

Nos partenaires