Les exécutifs francophones cherchent 520 millions d'euros

25/10/12 à 11:14 - Mise à jour à 11:14

Source: Le Vif

(Belga) Les gouvernements de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont commencé jeudi leur conclave budgétaire. Ils doivent trouver près de 520 millions d'euros pour procéder à l'ajustement du budget 2012 et confectionner le budget 2013.

Les exécutifs francophones cherchent 520 millions d'euros

Le ministre du Budget des deux entités, André Antoine, a expliqué mercredi qu'après le "peigne" passé l'an dernier, il faudrait utiliser cette année la "tondeuse", vu l'ampleur de l'effort à réaliser. Il s'est montré discret sur les pistes qui seront suivies pour trouver l'argent. Avant de penser à de nouvelles recettes, il veut donner la priorité aux économies, tout en préservant l'enseignement, l'emploi et le plan Marshall 2.vert. Il a toutefois évoqué la nécessité de prendre en compte le "coût-vérité" de certaines prestations offertes au public en matière d'eau, de déchets ou de transport public. Selon M. Antoine, l'écart se creuse entre le coût de ces prestations et les recettes qu'elles génèrent. Ces trois domaines relèvent des coméptences du ministre Philippe Henry. Son cabinet s'est dit assez surpris de constater que d'emblée, ces pistes étaient mises sur la table. M. Henry a fait des TEC et du maintien de leur offre sa priorité depuis sa prise de fonction, a-t-on rappelé. Les transports en commun wallons répondent à un besoin de plus en plus criant: le nombre de passagers a augmenté de 80 pc en dix ans (161 millions d'usagers en 2001 pour 288 millions en 2011) alors que les moyens, hors inflation et coût de l'énergie, n'ont augmenté que de 20 pc. (MUA)

Nos partenaires