Les ex-Femen belges escaladent le SPF Intérieur

25/11/13 à 15:32 - Mise à jour à 15:32

Source: Le Vif

(Belga) Cinq "Liliths" - des ex-Femen belges - ont escaladé lundi matin un échafaudage devant un bâtiment du SPF Intérieur à Bruxelles. Elles y ont accroché une banderole dénonçant l'attitude du gouvernement belge à l'égard des personnes réfugiées en Belgique ainsi que la politique d'attribution des budgets.

Les ex-Femen belges escaladent le SPF Intérieur

Le bâtiment qu'ont ciblé les Liliths pour leur action accueille l'IBZ (service public fédéral en charge de l'office national des étrangers et de la sécurité policière et civile). Les cinq activistes y ont déployé une grande banderole sur laquelle on pouvait lire "55 millions pour la répression, pas un balle pour ceux qui crèvent la dalle", "De Block tu débloques", et "Afghans en danger! Mais que font les policiers?". "Cette année, la secrétaire d'État à l'Asile, à la Migration et à l'Intégration sociale Maggie De Block a rendu 90 millions de son budget destiné à venir en aide aux demandeurs d'asile et a fait des économies sur le dos des plus précaires", a indiqué Margo Fruitier, membre des Liliths. "Pendant ce temps-là, la police nationale manifeste pour dénoncer les violences subies par ses agents et le gouvernement a décidé de lui accorder 55 millions supplémentaires pour la répression." Les Liliths (du nom de la première femme d'Adam qui s'est révoltée) se revendiquent comme un mouvement féministe anti-capitaliste et anti-impérialiste. Elles entendent élargir leur combat féministe à toutes les atteintes aux libertés individuelles. (Belga)

Nos partenaires