Les étudiants encore très ignorants sur le sida et les MST

04/07/14 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Source: Le Vif

(Belga) La connaissance des étudiants sur les maladies sexuellement transmissibles (MST) et sur le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), responsable du sida est très perfectible, ressort-il d'une étude des universités de Hasselt (UHasselt) et de Gand (UGent). Les étudiants (plus) expérimentés sexuellement sont eux plus conscients des dangers de ces MST et du VIH.

Dans le cadre de son doctorat, Sophie Degroote a présenté 59 affirmations à 450 étudiants. Il en ressort de très nombreuses interprétations erronées. Ainsi, six étudiants sur dix pensent que le VIH se communique via les moustiques. Un étudiant interrogé sur cinq estime que l'utilisation d'antibiotiques peut offrir une protection contre une infection par ce virus. Et deux tiers des sondés ignoraient que le VIH peut également se transmettre par le lait maternel. La plupart des étudiants étaient en revanche bien conscients du risque de transmission lors d'une grossesse et/ou de l'accouchement ou en cas de réutilisation d'aiguilles de seringue. En ce qui concerne la prévention du virus, presque tous les sondés savaient que l'utilisation du préservatif protège du virus et que se laver après un rapport non protégé n'avait pas le même effet. L'expérience sexuelle joue également un rôle dans la connaissance des MST et du VIH. "Les étudiants qui n'ont pas encore eu de relations sexuelles obtiennent des résultats très bas", explique Sophie Degroote. Ceux qui indiquent avoir eu plus de cinq partenaires sexuels ou qui se sont fait dépister des MST sont eux en haut du tableau. Selon la doctorante, cela est surtout dû au fait que les adolescents sexuellement expérimentés sont généralement plus conscients des risques de rapports non protégés. (Belga)

Nos partenaires