Les Etats-Unis renoncent aux forages pétroliers sur leur côte Atlantique

16/03/16 à 12:15 - Mise à jour à 12:14

Source: Afp

Face à l'opposition des populations locales, l'administration Obama a renoncé mardi à son programme d'extraction pétrolière dans les eaux de sa cote Est. Le nouveau plan proposé, " plus équilibré " selon le ministère, est applaudi par les défenseurs de l'environnement.

Les Etats-Unis renoncent aux forages pétroliers sur leur côte Atlantique

Des activistes protestent devant une station de forage de la Shell Oil Company, située dans la baie de Seattle (Washington). © REUTERS

L'administration américaine a renoncé à autoriser des forages pétroliers et gaziers au large de la côte Atlantique des Etats-Unis, a annoncé mardi Sally Jewell, ministre des Affaires intérieures et des Ressources naturelles. Une décision qui a soulagé les associations protectrices de l'environnement.

Le nouveau plan quinquennal, qui court de 2017 à 2022, "exclut tout permis de forage dans les zones au large de la côte sud et moyenne de l'Atlantique", a précisé le ministère, évoquant "une forte opposition locale ainsi que des conflits avec des utilisations commerciales et militaires de ces zones."

Pour la ministre Jewell, ce programme "équilibré (...) protège des ressources sensibles et soutient le développement responsable et sûr des richesses énergétiques intérieures tout en permettant de créer des emplois et de réduire notre dépendance au pétrole étranger".

Le projet initial de l'administration Obama, dévoilé en janvier 2015, proposait le démarrage de forages sur une zone d'environ 104 millions d'hectares à environ 80 km des côtes de Virginie, de la Caroline du Nord et du Sud et de la Géorgie. Selon le département de l'Intérieur, 3,3 milliards de barils de pétrole et 31,2 trillions de mètres cubes de gaz naturel se trouveraient dans la région.

Désormais, le nouveau plan se concentre sur des régions du pays au potentiel énergétique beaucoup plus grand. Treize permis d'exploitation ont été dévoilés, dont dix dans le Golfe du Mexique et trois au large de l'Alaska.

Le ministère a prévu de finaliser ce programme, qui prend en compte plus d'un million d'avis des parties prenantes, après une nouvelle consultation publique de 90 jours. Un changement unanimement salué par des groupes de protection de l'environnement.

"Le président Obama fait un énorme pas pour protéger nos océans, les économies côtières et lutter contre le changement climatique", a commenté mardi Jacqueline Savitz, une responsable de l'ONG Oceana.

L'industrie des énergies fossiles avait déjà anticipé lundi ce revirement de l'administration, en réitérant son soutien pour davantage de forages offshore.

"Permettre de développer davantage de forages de pétrole et de gaz naturel au large des côtes est l'un des meilleurs moyens pour que les décideurs politiques puissent faire croître l'économie, renforcer notre sécurité énergétique et lever plus de revenus pour financer l'éducation, les infrastructures et la protection de l'environnement", avait fait valoir Erick Milito, de l'American Petroleum Institute.

En 2015, les permis d'exploitation pétrolière et gazière offshore ont généré environ 16% de la production de pétrole et 5% de la production de gaz naturel des Etats-Unis, selon le ministère américain.

Guillaume Alvarez

Source : Slate

Nos partenaires