Les Estoniens malades vont au travail pour garder leur salaire

30/01/13 à 19:20 - Mise à jour à 19:19

Source: Le Vif

(Belga) Près de 60% des Estoniens avouent aller au travail même malades, pour ne pas perdre une partie de leur salaire comme le prévoit la législation d'austérité dans ce pays balte de 1,3 million d'habitants, selon une récent sondage.

Le sondage a été réalisé en janvier auprès de 2.021 personnes en âge de travailler par CV Keskus, la plus grande agence d'emploi privée en Estonie. "Le résultat de ce sondage est très alarmant", a déclaré mercredi à l'AFP Pille Ilves, présidente de l'Association estonienne de défense des patients. "Des gens malades au travail infectent de plus en plus de personnes en saison de grippe, provoquant ainsi des coûts supplémentaires", a-t-elle ajouté. En vertu de la législation adoptée par le gouvernement de centre droit dans le cadre des mesures d'austérité en 2009, quand l'économie estonienne s'était contractée de 14,3% en pleine crise économique mondiale, les salariés malades sont privés de salaire pour les trois premiers jours d'un congé maladie. Un salaire partiel leur est ensuite versé par leur employeur du 4e au 8e jour, après quoi ils sont pris en charge par la sécurité sociale. Auparavant, ils recevaient à partir du deuxième jour de maladie 80% de leur salaire, versés par les caisses de l'Etat. "Le nouveau système esquinte la santé des gens et les coûts à long terme sont bien plus élevés qu'avant l'adoption des mesures d'austérité", affirme Mme Ilves. L'Estonie est réputée pour sa stricte politique économique. La dette estonienne devrait représenter 12% du PIB en 2013. (PVO)

Nos partenaires