Les entreprises américaines de plus en plus menacées par la piraterie informatique

20/02/13 à 12:54 - Mise à jour à 12:54

Source: Le Vif

(Belga) Des dizaines d'entreprises américaines ont été victimes ces derniers jours d'un collectif de pirates informatiques originaires d'Europe de l'Est. Facebook et Apple sont notamment concernés. Dans certains cas, les conséquences pour les entreprises et les utilisateurs finaux étaient apparemment négligeables, mais ces attaques démontrent clairement la fragilité de la sécurité sur internet et l'importance des dangers que l'on peut y encourir.

Les entreprises américaines de plus en plus menacées par la piraterie informatique

Selon l'agence de presse financière Bloomberg, une de pistes mènerait à l'Ukraine. Le but de la plupart des attaques est de collecter des informations telles que des secrets d'entreprise, pour ensuite les revendre. Les entreprises américaines sont attaquées dans toutes les directions: des farceurs anonymes ont détourné les profils Twitter de Burger King et de Jeep et des pirates d'Europe de l'Est ont réussi à pénétrer les ordinateurs de Facebook, d'Apple et de dizaines d'autres entreprises américaines. Le préjudice pour les consommateurs n'est pas encore connu. Ces cyberattaques interviennent juste après les accusations américaines à l'encontre de pirates informatiques chinois, qui ne seraient, cette fois-ci, pas concernés. L'attaque chez Apple semble avoir été spécificiquement dirigée vers les Macs à l'intérieur de l'entreprise. Selon l'entreprise, "un petit nombre" d'ordinateurs de ses employés aurait été infectés par cette attaque. Rien n'indique en outre que les pirates ont réussi à voler des données à Apple. Il s'agirait, toujours selon l'entreprise, des mêmes pirates qui s'en sont pris auparavant à des ordinateurs des membres du personnel de Facebook. (MUA)

Nos partenaires