Les enquêteurs de l'ONU dénoncent la tournure communautaire du conflit syrien

20/12/12 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Source: Le Vif

(Belga) Les membres de la commission d'enquête internationale indépendante de l'ONU, Paulo Pinheiro, Karen Abuzayd, Carla Del Ponte et Vitit Muntabhorn, ont présenté, jeudi matin, au Centre régional d'information des Nations Unies (UNRIC) à Bruxelles, l'actualisation de leur rapport sur la situation des droits de l'Homme en Syrie, sur base de leurs dernières observations effectuées du 24 septembre au 15 décembre dernier.

Les enquêteurs de l'ONU dénoncent la tournure communautaire du conflit syrien

La commission d'enquête internationale indépendante, établie par le Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies en août 2011 pour enquêter sur les violations présumées des droits de l'Homme commises en Syrie, a interviewé quelque 1.200 témoins et victimes. La dernière version de son rapport tire la sonnette d'alarme quant à l'orientation communautaire du conflit, notamment entre les forces de la minorité alaouite au pouvoir et la majorité sunnite. Les enquêteurs ont relevé que les minorités chrétienne, turques ou encore kurdes ont été prises à partie dans le conflit et parfois forcées à prendre les armes pour assurer leur propre défense. Ils ont signalé la présence de combattants étrangers en lien avec des groupes extrémistes et la radicalisation des groupes d'opposition syriens. Les membres de la commission d'enquête ont, par ailleurs, déploré l'escalade des violations du droit international dans les deux camps. En ce sens, ils dénoncent les stratégies disproportionnées des forces gouvernementales et les précautions insuffisantes prises pour limiter les pertes civiles, les exécutions sommaires et les actes de torture, également perpétrés sur des enfants. (PVO)

Nos partenaires