Les écologistes appelent De Crem à agir pour le retrait des armes nucléaires

06/08/13 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Le Vif

(Belga) Les écologistes francophones et flamands ont demandé mardi au ministre de la Défense, Pieter De Crem, d' "agir" pour obtenir le retrait des armes nucléaires américaines stationnées à Kleine-Brogel (Limbourg), après qu'une série de responsables de son parti, le CD&V, eurent lancé un appel en ce sens dans une carte blanche publiée par le journal 'De Morgen'.

Les écologistes appelent De Crem à agir pour le retrait des armes nucléaires

Ecolo et Groen affirment, dans un communiqué, se réjouir de se voir rejoints dans un combat qu'ils mènent depuis une trentaine d'années mais tout en s'étonnant "du double langage des démocrates-chrétiens flamands". Pour les écologistes, le gouvernement fédéral et le CD&V en particulier doivent être cohérents avec la déclaration gouvernementale de l'équipe Di Rupo 1er, qui entend faire de la politique en matière de désarmement et de non-prolifération nucléaire, une partie intégrante de la politique de notre pays en matière de sécurité internationale. Pour Ecolo et Groen, le Gouvernement fédéral doit donc enfin tourner la page de la guerre froide et prendre les initiatives nécessaires afin de bannir du sol belge ce dangereux reliquat de la course folle aux armements nucléaires. "Maintenant que ces constats sont partagés par le CD&V, à son ministre de la Défense, Pieter De Crem, d'agir en conséquence, même si cela pourrait diminuer ses chances d'un jour diriger l'Otan", soulignent le sénateur Benoit Hellings et la députée fédérale Juliette Boulet. Les pays de l'OTAN accueillant des armes nucléaires américaines - des bombes à gravité de type B-61 - n'ont jamais ni confirmé ni démenti cette présence. Selon des experts, quelque 240 de ces armes sont entreposées dans cinq pays de l'Otan (Allemagne, Belgique, Italie, Pays-Bas et Turquie). (Belga)

Nos partenaires