Les dotations aux partis politiques sont soumises à un contrôle externe

13/01/13 à 18:05 - Mise à jour à 18:05

Source: Le Vif

(Belga) Contrairement aux dotations aux membres de la famille royale, les dotations aux partis politiques sont soumises à un contrôle externe. Elles sont en effet contrôlées par un réviseur d'entreprise et la Cour des comptes donne à la Commission de contrôle des dépenses électorales et de la comptabilité des partis politiques un avis sur les rapports financiers de ceux-ci.

Lors des débats télévisés dominicaux, des participants non politiques ont évoqué le fait que les dotations aux partis politiques n'étaient pas plus contrôlées que celles dont bénéficient les membres de la famille royale. Les partis se contrôlent eux-mêmes via les parlementaires, ont-ils remarqué. Du côté francophone, cette affirmation a fait bondir les présidents du PS, du MR et d'Ecolo, Thierry Giet, Charles Michel et Olivier Deleuze. Le contrôle extérieur existe bel et bien puisque les comptes doivent être soumis à un réviseur d'entreprises, ont-ils rappelé. De plus, la Cour des comptes donne son avis sur les rapports financiers des partis à la Commission ad hoc. La question s'est aussi posée lors de l'émission De Zevende Dag à la VRT. Mais là, les représentants des partis politiques n'ont pas réagi, se contentant de dire qu'ils n'avaient pas d'objection à l'organisation d'un contrôle externe. Plus tard dans l'après-midi le chef de groupe CD&V à la Chambre Raf Terwingen a fait savoir que ce contrôle existait déjà. (ANA)

Nos partenaires