Les différents cultes présents à Anderlecht s'engagent à mieux se connaître

29/11/12 à 15:54 - Mise à jour à 15:54

Source: Le Vif

(Belga) Les représentants des différents cultes présents dans la commune d'Anderlecht ont signé mercredi une déclaration d'engagement, qui doit servir de base à un meilleur dialogue et une meilleure connaissance des uns et des autres.

Les différents cultes présents à Anderlecht s'engagent à mieux se connaître

Même si l'idée d'un conseil local des cultes n'est pas neuve -elle figurait dans le pacte de majorité-, c'est l'attaque de la mosquée Reda, en mars dernier, qui a donné un coup d'accélérateur au projet. "Ce projet était appelé par l'ensemble des représentants communaux", souligne le bourgmestre d'Anderlecht, Gaëtan van Goidsenhoven. Quatre ou cinq réunions ont déjà été organisées, et la dernière a débouché sur la signature de cette déclaration d'engagement, en quatre points, parmi lesquels "l'engagement d'éduquer la jeunesse au respect des autres et à la tolérance, et ce dans tous les lieux d'éducation, tant la maison que l'école mais également dans les différents lieux où sont dispensés des cours de religion et de philosophie" et "l'engagement de n'importer en aucun cas sur le territoire belge les conflits qui se déroulent ailleurs dans le monde et de condamner tout acte non légal qui pourrait en découler". "Parmi les représentants des cultes, certains n'avaient jamais pris la peine de se parler vraiment", constate le bourgmestre. "C'est vrai que par exemple, je ne savais même pas où se trouvait la synagogue, alors que je passe régulièrement devant!", s'exclame Kamal Mrabet, porte-parole du centre islamique et culturel Iman Reda. "Ces réunions ont permis de dégager une volonté clairement affichée d'aller à la rencontre de l'autre." Le Grand Rabbin de Bruxelles, Albert Guigui, se réjouit lui aussi de "l'excellente initiative qui rapproche les gens et permet de mieux vivre ensemble". (Sophie Lejoly)

Nos partenaires