Les dépenses de protection sociale se chiffraient à près de 30% du PIB en 2010

27/11/12 à 14:28 - Mise à jour à 14:28

Source: Le Vif

(Belga) Les dépenses de protection sociale s'élevaient en Belgique à 29,9% du PIB en 2010, selon des données publiées mardi par Eurostat, un taux légèrement supérieur à la moyenne de l'UE (29,4%).

Cette moyenne masque de fortes disparités d'un État membre à l'autre. En 2010, la part des dépenses de protection sociale par rapport au PIB était supérieure à 30% en France (33,8%), au Danemark (33,3%), aux Pays-Bas (32,1%), en Allemagne (30,7%), en Finlande (30,6%) ainsi qu'en Autriche et en Suède (30,4% chacun), mais inférieure à 20% en Roumanie (17,6%), en Lettonie (17,8%), en Bulgarie et en Estonie (18,1% chacun), en Slovaquie (18,6%), en Pologne (18,9%), en Lituanie (19,1%) et à Malte (19,8%). Ces écarts reflètent des différences de niveaux de vie, mais illustrent également la diversité des systèmes nationaux de protection sociale ainsi que des structures démographiques, économiques, sociales et institutionnelles propres à chaque pays, note Eurostat. En moyenne dans l'UE, les pensions de vieillesse et de survie représentaient 45% des prestations sociales totales en 2010. Elles étaient la principale dépense de protection sociale dans quasiment tous les États membres. En Belgique, les pensions représentaient 39,6% des dépenses sociales, devant les soins de santé (35,7%) et le chômage (7,7%). Les allocations familiales (7,7%) et les aides au logement et contre l'exclusion sociale (3,6%) complètent le tableau. (WAE)

Nos partenaires