Les déclarations de Bracke interpellent le Mouvement flamand et d'autres partis

31/08/13 à 17:53 - Mise à jour à 17:53

Source: Le Vif

(Belga) Les déclarations du député Siegfried Bracke (N-VA) à propos de la disposition de son parti à entrer dans un gouvernement fédéral ont suscité plusieurs réactions en Flandre, à commencer par le Vlaams Volksbeweging (VVB), association représentative du Mouvement flamand dont sont issus de nombreux mandataires de la N-VA, qui attend des explications.

L'ex-journaliste a laissé entendre que son parti pourrait entrer dans un gouvernement dès lors que ses revendications socio-économiques étaient satisfaites, le confédéralisme étant appelé à se réaliser "en cours de route". "Son remède risque de vider la N-VA de sa substance", a souligné le président d'honneur du VVB, Peter De Roover, qui s'étonne du "grand écart" du parti nationaliste: "Le grand écart de la N-VA lui donne-t-il une telle crampe que le parti ne se tient plus que sur une jambe?" "Les heures et jours qui viennent montreront clairement si la N-VA a opéré un virage, ou alors Bracke viendra nous raconter qu'il a été mal compris", a-t-il ajouté. "Maintenant que la N-VA a abandonné sa raison d'être, je lance un appel aux électeurs de la N-VA pour venir nous renforcer", a écrit pour sa part le secrétaire d'Etat Hendrik Bogaert (CD&V) sur son blog. Selon lui, les propos du député traduisent l'inquiétude de la N-VA à l'égard du CD&V et des électeurs plus sensibles aux thèmes économiques. "Que doivent choisir ces électeurs? Une N-VA qui veut une réforme de l'Etat ou un CD&V qui veut une politique de relance? Une réforme de l'Etat implique une majorité des deux tiers et donc beaucoup de partenaires. Et au plus il y a de partenaires, au plus le risque est grand d'une politique peu claire." Le Vlaams Belang, l'autre parti nationaliste flamand, n'a pas manqué l'occasion de tirer à boulets rouges sur son rival. "Les partis traditionnels ne doivent plus craindre la N-VA. La N-VA veut être dans le gouvernement et a hissé le drapeau blanc avant même que la bataille ait commencé". (Belga)

Nos partenaires