Les déchets plastiques envahissent les abysses de l'océan Arctique

25/10/12 à 14:34 - Mise à jour à 14:34

Source: Le Vif

(Belga) La quantité de déchets plastiques ne cesse d'augmenter dans les abysses de l'océan Arctique, ont révélé des scientifiques de l'Institut Alfred Wegener pour la recherche polaire et marine (AWI), à l'aide de caméras sous-marine placées sur l'observatoire "Hausgarten" installé dans les profondeurs de l'Arctique.

En 2002, les chercheurs avaient relevé via leurs enregistrements la présence d'un pour cent de déchets dans l'océan Arctique, une proportion qui a grimpé à 2% en 2011. L'océan Arctique et surtout ses abysses ont pourtant toujours été considérés comme une région éloignée et quasiment intacte. C'est la raison pour laquelle cette augmentation de déchets est "inquiétante", expliquent les scientifiques. La quantité de déchets présents autour de l'observatoire de l'AWI, installé dans la partie orientale du détroit de Fram (entre le Groenland et l'archipel du Svalbard dans la mer du Groenland), est comparable à la quantité de déchets mesurée dans les profondeurs maritimes situées aux abords de la capitale portugaise Lisbonne, a expliqué Melanie Bergmann, biologiste pour l'AWI. La biologiste a étudié 2.100 photos prises autour de l'observatoire "Hausgarten". Celles-ci témoignent des changements qui touchent la biodiversité des habitants des fonds marins, comme les concombres de mer, les étoiles de mer et les crevettes. L'origine de cette pollution croissante n'a pas encore été déterminée mais, selon Melanie Bergmann, la fonte des glaces joue un rôle. Les expéditions en Arctique ont sérieusement augmenté depuis le rétrécissement des glaces. "Nous observons trois fois plus de yacht privés qu'avant et jusqu'à 36 fois plus de bateaux de pêche dans cette région qu'en 2007", explique la biologiste. Ces évolutions peuvent devenir dangereuses pour les espèces sous-marines, selon les scientifiques. Les déchets plastiques peuvent blesser les animaux, les empoisonner voire changer à terme la biodiversité. Le rapport de l'AWI a été publié en ligne dans la revue professionnelle Marine Pollution Bulletin. (MUA)

Nos partenaires