Les cyclistes interpellent les autorités au départ de la 18e édition de la Dynamobile

18/07/13 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Source: Le Vif

(Belga) Pour la 18e édition de la Dynamobile, plus de 130 cyclistes sont partis, jeudi, à 09h00, de la Grand-place de Bruxelles. Avant leur départ, ils ont interpellé l'échevine bruxelloise de la Mobilité Els Ampe (Open Vld), à son entrée au Collège des bourgmestre et échevins, sur la priorité accordée aux vélos dans sa politique.

La Dynamobile fera étape à Ninove, Mons et Beaumont pour rencontrer les élus locaux et terminera son tour de Belgique le samedi 27 juillet, après un crochet en France. Les cyclistes ont 600 kilomètres pour convaincre les décideurs politiques d'améliorer la circulation des vélos sur leur territoire. Lors de son discours dans la cour de l'hôtel de ville, le président du GRACQ, Bernard Dehaye, a apprécié l'intérêt de l'échevine pour les cyclistes, mais a critiqué la priorité laissée aux voitures dans sa politique. Il a terminé en soulevant la problématique de l'accès aux vélos à la petite ceinture. En ce sens, il dénonce un blocage de la ville relatif à la suppression d'une bande de circulation sur le boulevard Poincaré nécessaire à l'implantation d'une piste cyclable, conformément au plan régional Vélo 2010-2015. Interrogée sur la question, l'échevine estime que "rétrécir les bandes pendant la Foire du Midi serait dangereux pour les cyclistes. Une réunion sur le réaménagement de cette partie de la petite ceinture sera demandée, après les vacances, à la ministre Grouwels afin de repenser l'intégration d'une piste cyclable dans un projet plus global." (Belga)

Nos partenaires