Les communes bruxelloises parent à l'éventualité d'une pénurie d'électricité cet hiver

10/12/12 à 18:38 - Mise à jour à 18:38

Source: Le Vif

(Belga) A l'initiative du centre de crise fédéral les bourgmestres des 19 communes bruxelloises ont été convoqués, lundi, chez le gouverneur de la Région Jean Clément afin de définir un plan d'action en cas de pénurie d'électricité cet hiver. Les gouverneurs de l'ensemble des Régions et provinces du pays devraient faire état de leurs avancées, à la fin de la semaine, au centre de crise, a indiqué Jean Clément.

Les réacteurs de Doel 3 en juin et de Tihange 2 en août ont été mis à l'arrêt après que des fissures aient été décelées. Ces mesures d'urgences sont prises pour anticiper une demande d'importation d'électricité excédentaire à l'offre des producteurs étrangers. Les bourgmestres ont été invités à dresser la liste des lieux où la fourniture en électricité est essentielle et à s'assurer d'un possible déploiement des forces de police pour pallier, par exemple, à des feux tricolores éteints. Un plan a été mis en oeuvre pour coordonner la communication. Le gouverneur bruxellois se montre rassurant: " Il n'y aura pas de black out. Au pire, les coupures ne dépasseront pas quelques heures dans certains quartiers délimités." Olivier Deleuze (Ecolo), bourgmestre de Watermael-Boistfort et ancien membre de la Commission de l'Energie à la Chambre, estime que "cela défie toute logique qu'un Etat s'organise, au 10 décembre, en cas de pénurie d'électricité alors qu'il aurait dû mettre un terme au chantage d'Electrabel qui met des centrales au gaz à l'arrêt". (CYA)

Nos partenaires